Le secret pour gagner de l’argent comme un linguiste est de devenir un expert en contrats. Un professeur astucieux est allé droit au cœur de toutes les transactions commerciales et a fait une réclamation. Un expert en syntaxe, surtout avec une formation juridique, peut exiger des frais exorbitants juste pour témoigner sur la portée d’un adjectif… En d’autres termes, il y a des gens qui sont payés pour dire que l’Adjectif 1  s’applique à la fois à la Phrase A et à Phrase B, et pas juste à la Phrase A.

Avec autant d’argent contenu dans chaque mot d’un contrat, il est choquant de penser qu’il s’agit souvent d’une réflexion après coup. La vérité est que la gestion des contrats forme le pilier de l’ensemble du processus Quote-to-Cash, dont chaque étape prend sa source dans la création, l’exécution et le renouvellement du contrat. En outre, la plupart des entreprises ont plusieurs contrats en jeu au cours d’une opération, comme les NDAs qui sont requis pour démarrer le processus, ou les MSAs qui régissent les ajouts et les changements. Un flot impressionnant d’informations, de produits et d’espèces est généré par ces accords. Ce n’est pas étonnant que les entreprises sont prêtes à payer des linguistes et des gestionnaires afin d’examiner et de témoigner sur les détails des contrats.

 

Faire un devis est la première étape du processus contractuel.

Les attentes de chaque partie sont présentées et négociées, en jetant les bases d’un document exploitable. Un processus de mise en place de devis clair et efficace contribue à réduire la confusion avant que le langage juridique ne soit impliqué. Bien sûr, une fois qu’il est temps de créer le contrat, les équipes commerciales et juridiques foncent la tête la première. Les équipes de ventes savent qu’un procédé d’approbation interminable peut mettre en péril des transactions importantes, et les équipes légales savent que les documents copiés-collés rapidement peuvent contenir des termes défavorables, des failles, une langue démodée, et d’autre problèmes potentiellement dommageables. Les deux équipes veulent une langue cohérente et précise qui peut servir de base à des bonnes relations client qui bénéficieront aux deux parties.

 

La solution consiste à créer une bibliothèque de modèles. L’équipe juridique peut passer du temps à écrire et à maintenir un langage juridique favorable, et peut-être consulter un linguiste si besoin. Une fois que tout est prêt, ils peuvent publier leurs travaux dans la bibliothèque où les vendeurs ont accès à ce langage approprié, et faire leurs propres contrats à partir de l’information contenue dans leur devis, sans attendre les commentaires juridiques. Avec les Flux de Travail Evolués et les Approbations, les vendeurs peuvent voir en avance si le contrat comprend des conditions qui ne sont pas standards et qui nécessitent une approbation supplémentaire, et l’équipe juridique peut garder un oeil sur ce qui se passe de loin. Les contrats standard accélèrent le processus avec un langage cohérent et précis, et les contrats atypiques peuvent être convenablement examinés par rapport aux exceptions clairement identifiables. Les deux équipes sont satisfaites parce que les ventes se font plus rapidement et avec moins de risques.

 

Une fois que l’affaire est conclue, la gestion du chiffre d’affaires veille à ce que vous exécutiez vos obligations contractuelles.

Si les informations sur ces obligations sont coincées dans une armoire ou dans un fichier PDF sur le disque dur de quiconque, un travail supplémentaire sera nécessaire pour être certain que les deux parties remplissent leurs obligations. Même les bases de données consultables ne sont pas suffisantes, car il faut du temps pour extraire les données pertinentes. Une gestion efficace des commandes et des modifications repose sur une compréhension claire des produits et des services dus, et les contrats actifs doivent se baser sur cette vérité. De même, la comptabilité doit aussi se référer au contrat pour s’assurer que la facturation est gérée à temps et avec précision. Le fait de mettre les contrats en lien avec leur aboutissement, la facturation et la reconnaissance des recettes élimine les erreurs qui peuvent être coûteuses à corriger, et tout le monde peut s’assurer qu’aucun centime péniblement gagné par l’entreprise sera oublié dans un tiroir.

Pour en savoir plus sur comment votre entreprise peut améliorer son processus de gestion des contrats, téléchargez le livre blanc Développement des Contrats Rationalisé en 5 étapes faciles

 

Participez à la Conversation Twitter : Les contrats sont le pilier de vos processus QuoteToCash. Pour en savoir plus : http://goo.gl/x7PamL

N’oubliez pas de suivre @Apttus